Monique Castres Gouinguené

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Monique Castres Gouinguené

10 septembre 2016 @ 8 h 00 min - 2 octobre 2016 @ 17 h 00 min

Exposition de Monique Castres Gouinguené

Femme aux multiples visages, je m’interroge. Qui suis-je ?Bien des années ont passées depuis que je suis née. Conçue dans les brumes hivernales de ma Bretagne natale, je viens au monde en cette veille de Toussaint 1944 (sous le signe du scorpion, alors que la lune danse dans le signe du poisson) dans une famille de Fleuriste Horticulteur. C’est donc au milieu des chrysanthèmes mordorés que je suis née. J’ai grandi dans une famille très éprouvée par la maladie et la mort mais… j’ai grandi parmi les fleurs, Dieu merci, ma mère avait une âme d’artiste et elle aimait les fleurs! Mon chemin de vie, ponctué de nombreux points d’interrogation est balisé par ces deux grands mystères que sont d’un côté, la Beauté et de l’autre côté, la maladie, la souffrance et la mort.
arbre-de-vieocean-pacifiqueseraphine  

En écoutant mon penchant naturel pour le soin, je m’engage en 1962 dans les études d’infirmière. Diplômée en 1964, je fais différentes expériences professionnelles passionnantes en Neuro-chirurgie, Néphrologie et Réanimation jusqu’en 1969.

1969 à 1970 J’accompagne mon mari en Polynésie Française et travaille en polyclinique à Papeete. La rencontre avec une autre culture aux antipodes de la mienne me marque profondément d’autant plus que ma profession me permet une rencontre profondément humaine.

1970 à 1979 J’ai le bonheur d’accueillir trois beaux enfants pleins de vie. Je suis maman à plein temps.

1979 à 1985 Nécessité fait loi! Dans le but de créer un emploi pour les six années à venir, je deviens commerçante, j’apprends à être créative et à faire confiance à mon intuition. Mon but étant atteint, en 1985 je me libère, je viens d’avoir quarante ans .La mort violente de mon père met fin à la première étape.

1985 à …. Depuis, toujours, interpellée par la condition humaine, je cherche un sens à toutes ces souffrances, J’ai besoin d’un autre point de vue, cette fois j’interroge les étoiles. Je découvre avec bonheur l’astrologie et les mystères de la carte du ciel. J’écoute mon désir, et m’engage dans ces études pour plusieurs années. Tout naturellement, je me mets à l’écoute de la souffrance de mon âme, et entreprends un long parcours thérapeutique, analytique, symbolique, psychogénéalogique. L’étude des contes débouche naturellement sur les rêves. J’entreprends alors la formation en Rêve Éveillé Libre et je deviens thérapeute certifiée. Métier que j’exerce jusqu’à ma retraite en 2013.

C’est au printemps 1997, qu’un beau matin, en revenant du jardin je sentis s’éveiller soudain un fort désir de peindre? de dessiner?

Comme un enfant apprend à marcher pas à pas, point par point, je me suis élancée avec mes nouveaux compagnons, de simples crayons. Reliée au peuple Aborigène d’ Australie, je suis entrée dans mon rêve.

Simplifié, mon cœur s’est mis à chanter.

Autour du point, mon cœur s’est pacifié.

Autour du point, point par point se fait l’unité.

Exposition du 10 septembre au 2 octobre

Vernissage le vendredi 9 septembre de 18h30 à  20h30

Détails

Début :
10 septembre 2016 @ 8 h 00 min
Fin :
2 octobre 2016 @ 17 h 00 min

Lieu

Musée d’Art Spontané
27 rue de la Constitution
Schaerbeek, 1030 Belgique
+ Google Map
Téléphone :
02/426 84 04